GDR Micro Nano Fluidique

Offres d'emploi

Microfluidic position for Biology and Healthcare – CEA LETI MINATEC – Grenoble (38)

Déposé le : 26/03/2015

The Laboratory of Biology and Microfluidic Architecture is offering a position to develop microfluidic solutions, especially for industrial customers.

Détail

Microfluidic position for Biology and Healthcare

CEA LETI MINATEC – Grenoble (38)

The Laboratory of Biology and Microfluidic Architecture is offering a position to develop microfluidic solutions, especially for industrial customers.

This laboratory is located in the Microtechnologies for Biology and Healthcare Division of CEA-LETI MINATEC, focused on the development of micro and nanotechnologies for applications in the fields of medical imaging, security, in-vitro diagnostic, nanomedicine, medical devices and environmental monitoring.
CEA-LETI MINATEC is a research institution focused on creating value and innovation through technology transfer to its industrial partners. It specializes in nanotechnologies and their applications, from wireless devices and systems, to biology, healthcare and photonics.

The candidate will work in a project oriented and multidisciplinary team, at the interface of microfluidics, material science and biology.

Based on the general expertise of the laboratory, its general mission will cover the following aspects:

  • Conception and development of microfluidic devices with a strong wish and vision to integrate them in system architectures.
  • Based on the expertise of the laboratory, development of instrumental set-up to characterize microfluidic devices
  • Biological validation of these microfluidic devices
  • Take part in the life of the lab

This mission is particularly addressing the domain of medical diagnostic and more precisely Point of Care systems. The projects, financed by industrial customers, have well-defined planning and technical goals.

Applicants will have a PhD in Microfluidics/Engineering/Physics or related disciplines and will be motivated by challenges in a multidisciplinary team. Applicants with prior experience in microfluidic design for biology and healthcare applications will be given highest preference. The position is available immediately and is expected to start as soon as possible. It will remain open until fulfilled.

Interested candidates should send a cover letter, curriculum vitae, a list of publications / patents and references to guillaume.delapierre@cea.fr

 


Développement de tests d’(éco-)toxicité sur des dispositifs micro/millifluidiques

Déposé le :

Le sujet proposé vise à la mise au point de tests d'(éco-)toxicité miniaturisés par des dispositifs microfluidiques. Il s’inscrit dans un contexte d’évolution réglementaire rapide vis-à-vis des produits chimiques à l’échelle nationale et européenne.

Détail

Projet de Post Doctorat – Laboratoire du Futur, UMR 5258

 

 

Le sujet proposé vise à la mise au point de tests d'(éco-)toxicité miniaturisés par des dispositifs microfluidiques. Il s’inscrit dans un contexte d’évolution réglementaire rapide vis-à-vis des produits chimiques  à l’échelle nationale et européenne. En effet, le règlement européen REACH (Registration, Evaluation and Authorisation of CHemicals) qui est entré en vigueur le 1er juin 2007 pour une application progressive, représente une modification majeure dans le domaine de la régulation des substances chimiques. Il instaure une nouvelle procédure réglementant l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et la restriction des substances chimiques pour tous les producteurs et importateurs de substances à plus d’une tonne par an sur le territoire de l’Union Européenne. D’autres directives (WFD, RSDE) insistent sur l’impact environnemental des produits chimiques et sur le profil environnemental favorable des nouvelles molécules. Pour certains types de matériaux ( tels que les nanomatériaux), le contexte réglementaire tant au niveau européen qu’international évolue rapidement et des méthodes d’évaluation pertinentes sont nécessaires à l’acquisition rapide de possibles déterminants toxicologiques pour nos substances en cours d’industrialisation.

 

Cela s’applique à un grand nombre de produits dont il faut évaluer les propriétés physicochimiques, toxicologiques et écotoxicologiques afin de pouvoir répondre aux exigences de ce règlement. Cette évolution majeure doit s’accompagner d’un développement et ajustement des méthodes actuelles qui risquent de devenir limitantes et contraignantes pour les industriels. Les tests d’écotoxicité présentent un challenge important car ils font en partie recours à l’expérimentation animale qu’il convient de limiter le plus possible. Ces tests sont néanmoins essentiels car ils servent à déterminer la toxicité environnementale aigue et chronique des substances vis à vis de différents organismes vivants : microalgues, daphnies, poissons (pour le compartiment aquatique), bactéries, vers, ou encore plantes (pour le compartiment terrestre). Ces tests réalisés sur des organismes non cibles représentatifs de l’environnement  sont normés et respectent ainsi un protocole bien établi (series des guidelines OCDE 200). Ils sont généralement appliqués sur des matières actives ou des produits finis ; or, ces essais devraient également pouvoir être réalisés pendant la phase de mise au point de nouvelle molécules, afin de diriger les essais exploratoires et de privilégier les molécules ayant un profil environnemental favorable. La mise au point de ce type d’essai de screening est l’objet de ce travail post-doctoral.

 

Dans le cadre de ce travail, nous proposons de développer et d’adapter certains de ces tests dans des outils fluidiques miniaturisés afin de bénéficier des capacités de criblage de ces outils [1-3]. Plus particulièrement, nous souhaiterions nous concentrer sur les tests avec les organismes dont la taille est compatible avec celle de nos outils. Nous comptons ainsi adapter les tests à partir des microalgues (norme NF EN ISO 8692) et des bactéries (norme NF EN ISO 11348-3).

 

Nous envisageons d’utiliser une approche de type microfluidique digitale dans laquelle le microorganisme à étudier est confiné au sein d’une goutte contenant la substance chimique qui est transportée dans une phase continue immiscible. L’utilisation et l’intérêt de la microfluidique à goutte pour l’étude de microalgues ou de bactéries ont déjà été démontrés dans la littérature [4-9]. Les gouttes engendrées dans les systèmes fluidiques peuvent circuler dans les canaux d’écoulement mais également être stockées. Comme chacune des gouttes représente un test et qu’il est possible d’en générer plusieurs de composition identique ou variable, il devient alors possible d’accéder à un grand nombre d’informations. Cela permet par exemple d’avoir une puissance statistique importante pour une condition donnée ou de cribler en parallèle plusieurs compositions (cas des mélanges chimiques) et d’accélérer ainsi les phases d’acquisition de données.

 

L’objectif de ce postdoctorat sera de mettre au point et de valider cette méthode avec des microalgues (Pseudokirchneriella subcapitata) et des bactéries luminescentes (Vibrio fischeri) pour valider la pertinence d’une telle approche. Afin d’évaluer la toxicité des substances il est envisagé de suivre la croissance des microalgues par une méthode de comptage sous microscope et de suivre la luminescence de la bactérie par spectroscopie. Le postdoctorant bénéficiera de l’expérience et de la compétence du laboratoire dans la mise au point et l’utilisation d’outils microfluidiques [10] et pourra notamment s’appuyer sur des travaux de thèse venant de se terminer [11] dans lesquels des expériences de microbiologie ont été réalisées sur des outils microfluidiques. Un support de la part de l’unité Toxicological and Environmental Risk Assessment ainsi que du département Advance Environmental Solutions du Groupe Solvay permettra une aide au développement et à la validation de la méthode par comparaison avec les connaissances internes du groupe sur un lot de substances identifiées.

 

Profil des candidats :

Le candidat devra avoir une thèse et des compétences dans le domaine de la biologie des microorganismes et de la microfluidique, le goût du travail en équipe ainsi qu’une curiosité pour les sujets transdisciplinaires. Une expérience à l’interface bio/technologique serait un plus.

 

Contact :

Pierre Guillot & Flavie Sarrazin,

Laboratoire du Futur UMR 5258, 178 avenue du Docteur Schweitzer, 33608 Pessac

pierre.guillot@solvay.com & flavie.sarrazin@solvay.com

 

 

 

1 – The origins & the future of microfluidics (2006), G. M. Whitesides, Nature, 442:368-3736

2 – Microfluidics: Fluid physics at the nanoliter scale (2005), T. M. Squires & S. R. Quake, Rev. Mod. Phys., 77: 977-1026

3 – Microfluidics: Applications for analytical purposes in chemistry & biochemistry  (2008), K. Ohno, K. Tachikawa & A. Manz, Electrophoresis, 29: 4443–4453

4 – Applications of microfluidics in chemical biology (2006),  D. B. Weibel & G. M. Whitesides, Current Opinion in Chemical Biology, 10: 584–591

5 – Static microdroplet arrays: a microfluidic device for droplet trapping, incubation & release for enzymatic and cell-based assays (2009), A. Huebner, D. Bratton, G. Whyte, M. Yang, A. J. deMello, C. Abell & F. Hollfelder, Lab Chip, 9: 692–698

6 – Microdroplet-Enabled Highly Parallel Co-Cultivation of Microbial Communities (2011), J. Park, A. Kerner, M. A. Burns & X. N. Lin, PLoS ONE, 6:17019

7 – Millifluidic droplet analyser for microbiology (2011), L. Baraban, F. Bertholle, M. L. M. Salverd, N. Bremond, P. Panizza, J. Baudry, J. Arjan, G. M. de Visser & J. Bibette, Lab Chip, 11: 4057-4062

8 – Microalgae motility measurement microfluidic chip for toxicity assessment of heavy metals (2012), G. Zheng, Y. Wang & J. Qin, Anal Bioanal Chem, 404:3061–3069

9- Growth kinetics of microalgae in microfluidic static droplet arrays (2012), A. Dewan, J. Kim, R.H. McLean, S.A. Vanapalli & M.N. Karim, Biotechnol Bioeng., 109:2987-96

10 – http://www.lof.cnrs.fr

11 – Développement d’outils miniaturisés pour la microbiologie haut debit (2014), D. Lalanne-Aulet, Thèse de doctorat de l’Université de Bordeaux

12 – Department of Microbiology and Plant Biology – University of Oklahoma, http://www.ou.edu/cas/botany-micro/faculty/pictures/vibrio.jpg

13 – http://www.algalweb.net/selenast-b.jpg

 


Synthèse microfluidique de nanoparticules luminescentes assistée par micro-onde

Déposé le :

L’objectif de la thèse est de développer la synthèse micro-fluidique de nanoparticules luminescents assistée par micro-onde. Ce type de synthèse hybride qui n’est pas encore très répandu (combinant la voie microfluidique et la voie microonde) peut amener à produire des nanoparticules très monodisperses et avec une très bonne qualité au niveau des propriétés optiques dans une seule étape.

Détail

Synthèse microfluidique de nanoparticules luminescentes assistée par micro-onde. Application: anti-contrefaçon des pièces fabriquées par impression 3D.

Microfluidic synthesis of luminescent nanoparticles assisted by microwave. Application: Anti-counterfeiting of 3 D printed objects.

 

Sujet de la thèse :

L’objectif de la thèse est de développer la synthèse micro-fluidique de nanoparticules luminescents assistée par micro-onde. Ce type de synthèse hybride qui n’est pas encore très répandu (combinant la voie microfluidique et la voie microonde) peut amener à produire des nanoparticules très monodisperses et avec une très bonne qualité au niveau des propriétés optiques dans une seule étape.

Les nanoparticules luminescentes développées seront appliquées au marquage des objets obtenus par impression 3D au cours de la thèse.

Le travail se déroulera au CEA-Grenoble dans le Laboratoire de Synthèse et Intégration des Nanomatériaux qui possède un savoir-faire dans ce domaine. Le travail, à l’interface de plusieurs disciplines (chimie, fluides, mesures physiques du type optiques, techniques de d’impression microscopies électroniques, etc) est à fort potentiel d’application industrielle et permettra une formation étendue du doctorant, ainsi qu’une valorisation forte des résultats (prise de brevets, publications, congrès).

Thesis subject:

The aim of this thesis will be to develop the microfluidic synthesis of luminescent nanoparticles assisted by microwave-irradiation (in batch as well as in continuous). The combination of the microfluidic synthesis and microwave-irradiation will allow to prepare very monodisperse nanoparticles with high optical quality in one step.

The luminescent nanoparticles will be applied to anti-counterfeiting applications, in particular in the domain of the Additive manufacturing or three-dimensional (3D) printing. The work will take place at CEA-Grenoble in the Laboratory of Synthesis and Integration of Nanomaterials. Being at the interface of several disciplines (chemistry, fluids, optical measurements, printing etc) the results of the thesis will have a strong impact and will be valorized in terms patents, publications and conferences.

 

Profil du candidat / Candidate profile :

Le sujet est très pluridisciplinaire, avec une base de chimie/matériaux/fluides et des mesures physiques variées.

Des connaissances en synthèse de nanomatériaux, dans le domaine des fluides et de la caractérisation des propriétés optiques des matériaux seront grandement appréciées. Le candidat, bon expérimentateur, aura à travailler et à communiquer avec les différentes communautés scientifiques.

The subject is highly multidisciplinary, with a basis of chemistry/materials/fluids and various types of physical measurements.

Knowledge of nanomaterials synthesis, fluids and characterization of optical properties of materials will be greatly appreciated. The candidate, should have a high-level profile in experimental chemistry, and be very motivated to collaborate with different scientific communities.

 

Contact :

Send your CV to:

Dr Sónia DE SOUSA NOBRE

CEA LITEN Laboratoire de Synthèse et d’Intégration des Nanomatériaux (LSIN)

17 rue des Martyrs, 38054 Grenoble Cedex 9

sonia.de-sousa-nobre@cea.fr

Dr Bruno LAGUITTON

CEA LITEN Laboratoire de Synthèse et d’Intégration des Nanomatériaux (LSIN)

17 rue des Martyrs, 38054 Grenoble Cedex 9

Bruno.LAGUITTON@cea.fr

 

le LITEN

Le Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles et les nanomatériaux

Institut de la Direction de la Recherche Technologique du CEA implanté principalement à Grenoble et Chambéry (INES), le Liten (Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles), est l’un des principaux centres européens de recherche sur les nouvelles technologies de l’énergie.

Sa mission : soutenir l’effort français de diversification énergétique par une meilleure intégration des énergies renouvelables notamment pour les besoins en énergie du transport, de l’habitat et participer à l’amélioration de la compétitivité des entreprises. Interlocuteur incontournable du monde industriel, 400 contrats de recherche partenariale menés chaque année – le Liten est également l’un des laboratoires du CEA qui dépose le plus grand nombre de brevets (plus de 200 en 2013).

Les activités du Liten sont centrées sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et enfin les matériaux de hautes performance pour l’énergie, et en particulier les nanomatériaux.


Ecoulements segmentés en microsystèmes pour la mise en oeuvre de l’extraction liquide-liquide dans les protocoles d’analyse des radioéléments

Déposé le : 01/03/2015

référence SL-DEN-15-0366 sur site INSTN
Directeur de thèse : G. Cote (IRCP - UMR 8247, ENSCP)

Détail

Une thèse permettant d’exploiter au mieux les spécificités liées à la miniaturisation (surface spécifique très importante, courtes distances de diffusion) et notamment celles des écoulements segmentés.

Plus de détails : sujet thèse écoulements segmentés_µELL CM


Development of a microfluidic biochip for induced pluripotent stem (iPS) cells differentiation.

Déposé le :

Post-doc à Tokyo

Détail

All information is on ABG Intelli’agence website Offer ABG-60891

http://www.intelliagence.fr/Page/Offer/ShowOffer.aspx?OfferId=60891